Publié par

Pourquoi est-il important de stériliser son lapin ?

Pourquoi stériliser une lapine ?

  • Pour éviter la reproduction
  • Pour des raisons comportementales : la stérilisation supprime les marquages de territoire, les grossesses nerveuses et l’agressivité.
  • Pour des raisons médicales : à partir de 3 ans, une lapine a 80% de chance de développer un cancer de l’utérus, et ce risque augmente avec l’âge de la lapine.

Budget : 140 à 220 €

Pourquoi stériliser un lapin ?

  • Pour éviter la reproduction
  • Pour des raisons comportementales : la stérilisation supprime les marquages de territoire et l’agressivité.
  • Pour des raisons médicales : le lapin peut développer un cancer des testicules.

Budget : 90 à 150 €

Quels points surveiller ?

  • Consultez un vétérinaire spécialisé Nouveaux Animaux de Compagnie (NACs).
  • Le vétérinaire doit procéder à une ovario-hystérectomie chez la femelle (ablation des ovaires et de l’utérus). Si le vétérinaire ne pratique qu’une ovariectomie (ablation des ovaires), la protection de l’utérus n’est pas assurée à 100%.  
  • L’anesthésie doit être faite au gaz.
  • Le lapin ne doit surtout PAS être à jeun.
  • Le transit du lapin doit être reparti avant que le vétérinaire vous le rende après l’opération.
  • Le vétérinaire doit vous prescrire des antidouleurs ou anti-inflammatoires après l’opération.

Quelques idées reçues 

  • La stérilisation ne rend pas le lapin malheureux : Un.e lapin.e non stérilisé.e est soumis.e à ses hormones et donc frustré.e. Les parades amoureuses et autres excès d’affection sont mignons mais source de mal-être chez votre lapin.e. 
  • La stérilisation ne modifie pas le caractère du lapin, elle n’agit que sur le comportement sexuel.
  • La stérilisation aide à la propreté mais ne la garantit pas, il faut éduquer le lapin.
  • Il n’existe pas de limite d’âge pour stériliser son/sa lapin(e). Toutefois, il est préférable de la pratiquer le plus tôt possible, dès 6 mois.
  • La stérilisation n’agit pas immédiatement (comptez 5 semaines)
  • POUR COHABITER, TOUS les lapins doivent être stérilisés !!
Publié par

Tout ce dont vous avez besoin pour bien accueillir votre lapin !

Il est souvent répandu d’entendre que le lapin est un compagnon idéal pour les enfants, assez économique et nécessitant peu de temps et d’espace. C’est pourtant loin d’être la vérité ! 

Première chose à savoir, un lapin est un engagement à long terme, avec une espérance de vie de 10 ans en moyenne, voire plus ! Si vous êtes amené à voyager souvent, pour déplacements professionnels par exemple, il est préférable de repousser l’adoption d’un lapin à plus tard. 

Concernant les enfants, le lapin n’est pas une peluche et peut être doté d’une forte personnalité. C’est aussi un animal qui possède un fort instinct sexuel, d’où l’importance de la stérilisation à ses 6 mois (cf Pourquoi est-il important de stériliser son lapin ?). 

Le lapin doit être éduqué et doit vivre en liberté ou semi-liberté. La vie en cage est source de problèmes de comportement et de santé ! 

Concernant les frais, le lapin coûte aussi cher qu’un chat ou qu’un chien. Un lapin nourri et soigné correctement coûte relativement cher. Le budget vaccination (obligatoire même pour les lapins vivant en intérieur !) varie entre 70 et 120 € par an. La stérilisation vous coutera à ses 6 mois entre 90 à 150 € pour un mâle et entre 140 et 220 € pour une femelle (le vétérinaire doit retirer l’utérus ET les ovaires !). Les frais d’alimentation montent aussi assez vite : foin à volonté + verdure variée (10% du poids du lapin par jour!) + granulés (non obligatoires si suffisamment de légumes, cf articles Les granulés et La verdure). Rajoutez aussi les frais de litière. Il faut aussi compter l’investissement de départ pour l’enclos, les gamelles, le bac à litière, les jouets très importants, etc.

Si vous êtes prêts à accueillir un lapin et à lui offrir une belle vie de liberté ou semi-liberté avec une alimentation adaptée, alors voici une liste des choses que vous devez avoir avant d’accueillir votre lapin : 

  • Pour aller le chercher et pour les visites vétérinaires : une cage ou sac de transport. Privilégiez la taille chat / petit chien plutôt que la taille lapin / rongeur car ces cages sont souvent bien trop petites.

  • Un habitat adapté ! Les enclos à grilles modulables sont un bon compromis pour offrir la semi-liberté à votre lapin ! On conseille 2m2 de surface au sol. PAS DE CAGE !

  • Du foin bien vert et peu poussiéreux, avec de longs brins.

  • De l’eau pauvre en minéraux (calcium < 15 mg/l) si votre eau du robinet est trop calcaire. Une eau trop riche provoquera des problèmes urinaires et des calculs. Diverses marques d’eau en bouteille possibles :  Eau de source des montagnes d’Arrée: 0,8 (mg/l) ; Mont Roucous : 1,2(mg/l) ; Rosée de la reine : 1,6 (mg/l) ; Volcania : 2,7(mg/l) ; Montcalm : 3 (mg/l) ; Grand Barbier (Carrefour) : 4 (mg/l) ; Montagne d’Auvergne (Super U) : 4,1 (mg/l) ; Spa Reine : 4,5 (mg/l) ; Eau de source de montagne Laqueuille (Leclerc) :6,5 (mg/l). Plusieurs de ces marques proposent des bouteilles de 5L, vous pouvez privilégier ce format pour des raisons écologiques.

  • Une petite maison/cabane dans laquelle le lapin puisse se sentir en sécurité. Encore une fois, attention à la taille lapin/rongeur souvent un peu petite.

  • Une gamelle d’eau assez lourde afin que le lapin ne la renverse pas. Les biberons sont interdits ! Ils sont peu hygiéniques et forcent le lapin à adopter une position non naturelle pour boire.

  • De la nourriture (évidemment !) : quand vous accueillez votre lapin, il est important de conserver ses anciennes habitudes alimentaires au début donc donnez-lui la verdure (légumes, herbes aromatiques, fruits en friandises uniquement) et les granulés auxquels le lapin a été habitué. Vous pouvez ensuite effectuer une transition alimentaire vers un régime moins riche en granulés si besoin et introduire une variété plus importance légumes ou changer de granulés si les précédents contenaient des céréales. Pour plus d’informations sur les granulés et l’introduction des légumes, c’est par ici

  • De la litière (si vous ne savez pas quelle litière choisir, voici un article pour vous aider : Quelle litière choisir ?) et un bac à litière assez spacieux ! Un bac à litière pour chat ouvert fera très bien l’affaire ! Pensez à placer le bac à litière en dessous du contenant à foin (sac, râtelier) car le lapin aime manger et faire ses besoins en même temps !

  • Des jouets, et vous avez le choix ! : balles en osier, tunnels en rondins, jeux de réflexion, jouets en paille et bois, jouets en luffa, tapis à creuser, boites à fouille, rouleaux d’essuie-tout ou de papier toilette vides, emballages cartons, etc…

  • Un coupegriffe et une brosse. N’hésitez pas à d’abord demander à votre vétérinaire NAC de vous montrer comment couper les griffes de votre lapin.

  • Enfin, pensez à trouer un.e vétérinaire spécialisé Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) ! 

Et voilà, vous êtes prêt.es !  

Publié par

Que faire en cas de forte chaleur ?

Les lapins de compagnie, contrairement aux lapins sauvages, n’ont pas la chance de pouvoir se réfugier au fond de leurs terriers lors de fortes chaleurs. 

La température idéale du lapin se situe autour de 15°C. Au-delà de 25°C, il peut éprouver des difficultés.

Quelques conseils : 

  • Mettez votre lapin dans la pièce la plus fraiche de la maison. Pensez à bien la sécuriser avant.
  • Changez son eau souvent afin qu’elle soit toujours fraiche (attention surtout pas d’eau glacée!).
  • Vous pouvez humidifier légèrement le dessus des oreilles de votre lapin car c’est par là que se régule la température de leur corps. Attention pas de bain !
  • Mettez dans son enclos une bouteille d’eau congelée ou des accumulateurs de froid entouré d’une serviette, contre lequel le lapin pourra se reposer.
  • Vous pouvez aussi déposer une serviette humide.
  • Ne séchez pas les légumes pour favoriser l’hydratation. 

Les choses à ne pas faire :

  • Ne braquez pas de ventilateur sur votre lapin. Ils sont très sensibles au courant d’air.
  • Surveillez sa litière. Les mouches ont tendance à y pondre. Lors de fortes chaleurs, changez-la plus fréquemment.
  • Ne mettez surtout pas le lapin en plein soleil.
  • Pensez à la vaccination ! Les insectes sont porteurs de virus.
  • Pour les lapins angoras, pensez à leur faire une coupe d’été. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.